Copyright - Manon Gayet pour Enlarge your Paris

Le Jardin du Piqueur

Dans le Domaine national de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), à deux pas de la gare de Garches - Marnes-la-Coquette, les bénévoles et les salariés de l’association Espaces apprennent aux petits et aux grands à cultiver fruits et légumes dans le Jardin du Piqueur. L’occasion d’une escapade à la campagne aux portes de Paris.

#Cpasloinentrain

Envie d'ailleurs ? # C'est pas loin en train. Découvrez l'ensemble des sites. Logos Enlarge Your Paris, Région Île-de-France, Transilien SNCF et Île-de-France Mobilités. Copyright - SNCF

Comment me rendre au Jardin du Piqueur ?

Passer la carte

Adresse

Allée de la Porte Verte
92430 Marnes-la-Coquette

Horaires

Infos pratiques : Le Jardin du Piqueur dans le Domaine national de Saint-Cloud, Pavillon du piqueur, allée de la Porte Verte, Garches (92). Ouverture les mercredis de 14 h à 17 h et les week-ends de 11 h à 18 h. Accès : Gare de Garches - Marnes-la-Coquette (ligne L). Plus d’infos sur Facebook

Un bout de campagne aux portes de Paris

Les géantes d’acier et de verre de La Défense n’existaient pas encore lorsque Napoléon III fit construire le Jardin du Piqueur dans le Domaine national de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) pour l’impératrice Eugénie. Pourtant, le développement de la ville et la construction de l’A 13 n’ont rien changé à la philosophie du lieu, à savoir rapprocher la campagne de Paris. 

Chaque printemps, la ferme prend des airs de ruche géante. Les bénévoles et les salariés d’Espaces, l’association qui administre les lieux, piochent, bêchent, arrachent les mauvaises herbes. Les semis de blettes attendent quant à eux sagement dans la serre les petites mains qui viendront les planter. Chacun s’active pour redonner vie au jardin après l’hiver, et mettre la touche finale à l’aménagement du café solidaire. Car ce que préfèrent les équipes de l’association, c’est accueillir les visiteurs désireux de mettre les mains dans la terre.

Jardiner ça creuse

Pensé comme un lieu de transmission, le Jardin du Piqueur forme jusqu’à 300 salariés en réinsertion professionnelle chaque année qui, une fois les rudiments du maraîchage et de l’agriculture bio assimilés, deviennent à leur tour des passeurs pour les visiteurs de la ferme. Des visiteurs qui peuvent également apprendre auprès d’Olivier Fontenas, le responsable de l’équipe maraîchage, qui coordonne notamment des ateliers de fabrication de bombes à graines.

Et parce que jardiner ça creuse (au sens propre comme au sens figuré), il est possible de s’attabler au Café solidaire. Dans l’assiette, aucune chance de trouver les tomates du supermarché. Plutôt des légumes anciens à l’instar des crosnes ou des choux roses. Comme vos joues après une journée passée au soleil…

Copyright - Jardin du Piqueur