La Cabane de Cape Cod

Double médaillé d'or au Saint-Maur Food Truck Festival, la Cabane de Cape Cod est le seul food truck du Grand Paris à cuisiner le poisson et les produits de la mer. Installé les samedis à deux pas de la gare de la Porte de Clichy à Paris, dans le parc Martin Luther King, il est une bonne rampe de lancement pour une balade sur la Petite ceinture ferroviaire dont certains tronçons sont désormais ouverts au public.

Comment me rendre à la cabane Cape Cod ?

Passer la carte

Adresse

Parc Martin Luther-King
75017 Paris

Horaires

Les midis dans le 17e arrondissement de Paris les samedis. Retrouvez sur Facebook les autres localisations de la cabane au fil de la semaine.

Elle vous prévient d'entrée de jeu : « Notre histoire, ça fait vraiment storytelling... Sauf que ça n'en est pas... » L'histoire en question, c'est celle de Nathalie et de Roger, les patrons de la Cabane de Cape Cod, un foodtruck que les cadres du parvis de La Défense (Hauts-de-Seine) et que les familles du quartier des Batignolles à Paris (17e) connaissent bien. Le samedi, le camion bleu pétard stationne à l'entrée du parc Martin Luther King côté rue Cardinet et régale les riverains de fish'n chips, tatakis de thon ou saumon gravlax.

Des retrouvailles sur Facebook

Mais l'histoire donc... Ados, Roger et Nathalie sont ensemble au collège Balzac de Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine). « Lui, il faisait les 400 coups, moi j'étais plutôt la bonne élève », se rappelle Nathalie. Mais Roger quitte l'établissement et ils se perdent de vue. En 2011, Nathalie recherche Roger pour l'inviter aux cinquante ans de sa sœur. Elle le retrouve sur Facebook, lui envoie un message. Roger répond illico : « Je t'ai cherchée toute ma vie ! ». « Il a pas dû chercher beaucoup », rigole Nathalie. A la décharge de Roger, il est parti aux États-Unis à 18 ans, à Nantucket, au sud de la presqu'île de Cape Cod. Et il est en manque de fois gras et de cassoulet. Nathalie se propose de lui envoyer un colis. « Pourquoi tu ne viendrais pas me l'apporter toi-même ? », propose Roger. Vous imaginez la suite... Roger et Nathalie tombent amoureux et eurent... un beau foodtruck !
La Cabane de Cape Cod ouvre en 2015. « J'aime l'idée, avec le foodtruck, « d'aller vers » plutôt que de faire venir, analyse Nathalie. D'autant que le foodtruck est créateur de lien social. Les personnes âgées qui viennent en profitent pour papoter avec nous. Et le camion suscite de l'empathie parce que les gens nous voient travailler, nous appliquer... »
Ça, pour s'appliquer, ils s'appliquent... Le gravlax est maison, à base d'aneth et de kampot pepper, un poivre cambodgien. Le fish'n chips est cuit à la plancha, avec de l'huile de pépin de raisin, « plus digeste ». Quant au poisson, Nathalie et Roger choisissent du cabillaud pêché à la ligne. Le saumon, comme la daurade sont français. « On voulait rendre le poisson plus fun et plus démocratique », résume Nathalie.

Promenade digestive sur la Petite ceinture

On laisse le camion bleu derrière nous pour s'offrir une petite virée digestive dans le parc Martin Luther King. Sur les chaises longues, les badauds paressent devant les étangs. A l'horizon, le Palais de justice imaginé par Renzo Piano déploie son imposante silhouette. Au milieu du parc, une passerelle permet de passer au dessus de la Petite ceinture, l'ancienne ligne ferroviaire qui faisait le tour de Paris.
Pour s'y balader, retour rue Cardinet, direction le boulevard Pereire (17e). On enjambe les voies et on dépasse la gare de Pont Cardinet puis on longe le boulevard Pereire jusqu'au croisement avec la rue de Saussure. Au 116 de la rue de Saussure (17e), une halte s'impose à L'Orient Pereire où l'on vous conseille de desserrer votre ceinture. Zina, la propriétaire, propose du thé à la menthe et des pâtisseries à emporter.
Face à la boutique, vous apercevrez un grand escalier métallique. Descendez-le : vous voici sur l'un des tronçons de la Petite ceinture rendu accessible au public. Les vestiges des anciens rails témoignent de son passé. Pour le reste, à l'abri du tumulte du boulevard, se déroule une promenade presque champêtre. Un bon endroit pour, à l'abri des voitures, déguster votre dessert oriental et profiter d'un décor insolite où le street art cohabite avec une nature en friche. Un brin sauvage, légèrement impertinent : vous allez changer de regard sur le 17e...

Crédits photos : Jérômine Derigny pour Enlarge your Paris