Copyright - SNCF

« Informer sur l’affluence est devenu crucial »

Transilien SNCF a lancé en 2021 le Projet Affluence Information Voyageurs pour communiquer à ses clients la fréquentation sur ses lignes. Cette connaissance lui sert aussi à améliorer son plan de transport. Focus sur cette évolution majeure avec Soizic Goasguen, responsable du Projet Affluence de Transilien SNCF, et Marc Deruelle, responsable du Lab Mass Transit Academy SNCF.

Qu’est-ce que l’affluence ?

Soizic Goasguen. C’est la quantité de voyageurs à un moment donné dans un espace donné : à bord d’un train, sur le quai, dans une gare… Et l’on peut considérer deux, voire trois types d’affluence : l’affluence habituellement constatée, celle en temps réel et celle prédictive (que l’on peut prévoir à partir de plusieurs paramètres).

Quels sont les outils pour calculer l’affluence ?

Marc Deruelle. Pour déterminer l'affluence habituelle, nous disposons de plusieurs sources de données. Nous avons les comptages manuels réalisés dans le cadre de notre contrat avec Île-de-France Mobilités, notre autorité organisatrice. Nous ajoutons les données issues des rames dites "compteuses" : ce sont les matériels récents (Francilien, Regio 2N) équipés de cellules infrarouges au-dessus des portes, qui permettent de connaître le nombre de clients montants et descendants à chaque arrêt. Enfin, nous utilisons les données de validation lorsque des voyageurs passent les portillons pour rentrer dans une gare, ce qui nous permet de suivre la fréquentation de nos lignes en volume journalier. Pour l’affluence en temps réel, nous utilisons exclusivement les matériels compteurs des trains récents, qui permettent de connaître le taux d’occupation à l’échelle du train mais aussi de la voiture.
Soizic Goasguen. Nous allons également mener des expérimentations avec des caméras dites intelligentes à bord ou à quai pour calculer l’affluence en temps réel sur les trains non-équipés de cellules de comptage infrarouges. Il s’agit de transformer des images en niveau d’affluence, en tenant compte des différentes réglementations comme le RGPD (Règlement général sur la protection des données).
 

En quoi consiste le Projet Information Voyageurs Affluence ?

Soizic Goasguen. À informer à grande échelle nos clients sur l’affluence à bord des trains Transilien pour leur permettre de voyager plus sereinement et, dans cette perspective, à accroitre nos sources de données sur l’affluence. Depuis avril 2021, nous donnons sur transilien.com et sur l’agent conversationnel Tillien l’affluence habituelle sur l’ensemble de nos trains. Et depuis mai 2021, l’affluence en temps réel est diffusée sur les mêmes médias pour les lignes équipées de matériel compteur : c’est le cas à 100% déjà sur les lignes H, K, L et en partie sur les lignes J, N, R, P, E et D. D’ici fin 2022, la ligne N sera équipée également à 100% de matériel compteur et nous allons y déployer, ainsi que sur la ligne H, l’information affluence à la voiture sur les écrans en gare, puis sur transilien.com et Tillien. À terme, le but est de déployer l’information affluence en temps réel à la voiture sur tous les trains compteurs et d’être présent sur tous les canaux d’information. Quant aux lignes sur lesquelles le matériel roulant n’est pas ou peu équipé en trains compteurs, nous espérons tirer bénéfice des expérimentations et des réflexions en cours. A terme, notre volonté est de piloter l’affluence sur l’ensemble de nos lignes.

En quoi la maîtrise de l’affluence est-elle un enjeu du Mass Transit pour Transilien SNCF ?

Soizic Goasguen. Le Mass Transit de Transilien se caractérise par une affluence très importante : chaque jour, 6 000 trains transportent à destination plus de 3 millions de voyageurs en toute sécurité et de manière fluide. Dans un contexte post-Covid, informer sur l’affluence à bord est devenu crucial : c’est à la fois un enjeu de confort, de fluidité et de sécurité sanitaire. Cette information devient un standard attendu par le client. Elle doit lui permettre de choisir un train moins chargé en amont de son trajet sur la base de l’affluence habituelle et même au dernier moment avec l’affluence en temps réel, en particulier en heures de pointe ou en cas de situation perturbée. Le voyageur peut alors choisir de retarder son départ ou de prendre un autre itinéraire. L’affluence en temps réel dans une voiture doit permettre aux voyageurs de se pré-positionner sur le quai pour faire en sorte de monter plus rapidement à bord et dans une voiture moins chargée. Maîtriser l’affluence sert ainsi à mieux gérer les flux voyageurs, à les fluidifier, à éviter les effets de "bouchon" ou "d’accordéon". Et ainsi à assurer une plus grande régularité du trafic et une plus grande sécurité au voyageur. Si seulement 10% de nos voyageurs décalent leurs horaires de déplacement, nous aurons un temps de stationnement en gare moins long, avec moins de risque de chute sur les voies ou de bousculades.
Marc Deruelle. La maîtrise de l’affluence va aussi servir à Transilien SNCF dans l’élaboration du plan de transport, de refonte de l’offre, à faire les adaptations lors des changements de service annuels, à calibrer les moyens de substitution lors de phases de travaux, à faire du lissage de la fréquentation… Cette data affluence sera particulièrement utile pour les Jeux olympiques et paralympiques (JOP) 2024, elle nous permettra de concevoir de la modélisation spécifique car nous n’avons pas d’historique pour un tel évènement.