Copyright - Transilien SNCF - Sophie Drouet & Amandine Martin

Transilien SNCF s’implique dans le développement du tourisme local

Transilien SNCF, avec Île-de-France Mobilités, veut inciter les Franciliens à redécouvrir leur région en prenant ses lignes plutôt que la voiture. Pour cela, elle développe en lien avec les territoires son offre #Cpasloinentrain. Interview croisée de Sophie Drouet, chef de marché Tourisme et occasionnels et d'Amandine Martin, secrétaire générale de Transilien SNCF.

Quel rôle Transilien SNCF souhaite-t-il jouer dans le développement du tourisme en Île-de-France ?

Sophie Drouet. Notre objectif premier est d’inviter tous les touristes franciliens, nationaux et étrangers à découvrir la palette de loisirs qu’offre la région Île-de-France : le patrimoine naturel ou culturel, les musées, les activités sportives, l’artisanat local… L’Île-de-France regorge de lieux atypiques, souvent méconnus. Nous voulons que les Franciliens laissent leur voiture et partent à la découverte de toute cette richesse en prenant le train. Nous avons notamment formalisé cette offre sous le label #CpasLoinEnTrain, en partenariat avec la Région Île-de-France, notre autorité organisatrice Île-de-France Mobilités (IDFM) et le média Enlarge Your Paris.


Amandine Martin. Jusqu’à récemment, Transilien SNCF avait surtout pour cible les touristes étrangers ou nationaux qui se rendent en général sur deux à trois sites en Île-de-France. Mais avec le Covid, le regain d’intérêt des Franciliens pour leur région nous a conduit à leur proposer des idées de sortie à partir de nos lignes. Ces habitants peuvent être des clients habituels dans la semaine, mais pas le week-end pour leurs loisirs, ou des personnes qui n’ont pas l’habitude d’utiliser nos lignes. Nos propositions de découvertes, hors des sentiers battus, s’adressent aussi aux touristes français, très nombreux lors de la période de crise sanitaire et qui souhaiteraient découvrir autre chose que les sites touristiques majeurs. Transilien SNCF s’implique dans le développement du tourisme local car c’est un enjeu social – pour tous les Franciliens –, un enjeu économique – en soutien aux acteurs du tourisme – et un enjeu écologique. 

Comment Transilien SNCF fait-il pour contribuer à la découverte de l'Île-de-France ?

Sophie Drouet. Transilien dessert de très nombreux et prestigieux monuments : la tour Eiffel, le château de Versailles mais aussi et surtout de magnifiques territoires dans toute l’Île-de-France. Notre parti-pris est de mettre en lumière la facilité d’accès des sites touristiques à proximité de toutes nos gares franciliennes.


Amandine Martin. Pour cela, nous travaillons avec les collectivités locales qui ont très bien compris l’intérêt que représentent les lignes franciliennes dans la valorisation de leurs sites. Nous les sensibilisons, par exemple, à la pertinence de travailler les derniers kilomètres entre la gare et le site touristique. Et elles s’engagent dans des actions très concrètes. C’est le cas de la commune de Fontainebleau qui a mis en place des navettes et de la signalétique vers le château. Nous les incitons également à proposer une offre de mobilité à proximité de la gare, comme les locations de vélo. Nous montons aussi des partenariats avec les offices de tourisme. Celui du Pays de Meaux a par exemple consisté en 2021 en un "éductour", une sortie sur site, afin de former les agents Transilien à la présentation du musée de la Grande Guerre.

Vous l’avez indiqué, il y a aussi une dimension environnementale et sociétale dans cette politique en faveur du tourisme ?

Amandine Martin. Oui bien sûr. L’incitation des touristes locaux à utiliser le train plutôt que leur voiture le week-end pour leurs loisirs s’inscrit évidemment dans un objectif de tourisme durable. Et c’est vraiment quelque chose que nous voulons promouvoir avec #Cpasloinentrain.


Sophie Drouet. Le tarif à 4 euros maximum proposé par IDFM depuis mars sur toutes nos destinations, même les plus lointaines, est une réponse économique pour de nombreux Franciliens qui n’ont pas les moyens de partir en vacances. Île-de-France Mobilités permet aux titulaires du Passe Navigo de bénéficier d'une très longue liste d’avantages culture. Le Forfait Paris Visite, qu'elle a mis en place, permet d’utiliser en illimité les lignes Transilien et RATP sur un à cinq jours, ainsi que de bénéficier de réductions sur des prestations culturelles.

Concrètement, c’est quoi #Cpasloinentrain ?

Amandine Martin. Lancée en 2020, #Cpasloinentrain est notre offre de tourisme local au travers de laquelle nous proposons des balades ayant pour point de départ nos lignes. Nous l’enrichissons chaque année. Pour 2022, nous avons imaginé des promenades un peu plus courtes à faire avec les enfants, mais toujours hors des itinéraires habituels. L’idée est de réaliser une boucle d’une gare à une autre. Nous avons par exemple mis en avant "La Venise briarde" ou encore "La Scandibérique", une véloroute le long du Loing. Jusque-là, nous avons conçu nous-mêmes nos itinéraires mais les acteurs locaux peuvent nous en proposer, en particulier les offices de tourisme. Pour promouvoir #Cpasloinentrain, nous menons des campagnes avant chaque période de vacances via notre page dédiée sur Transilien.com, des emailings, nos blogs et fils Twitter de ligne et un nouveau compte Instagram. Tous nos contenus peuvent bien sûr être relayés par les acteurs locaux.


Sophie Drouet. En complément de cette offre, nous proposons également l’application Hapi, disponible sur PlayStore et AppleStore, qui permet de visualiser le long d’une ligne donnée les activités liées au patrimoine local et à la découverte des espaces naturels. La nouveauté, c’est que désormais le voyageur peut se géolocaliser et avoir un aperçu très simple sur une carte pour trouver toutes les activités à portée de train !