Copyright - SNCF

Nos salariés sont engagés dans notre politique RSE

Sylvie Charles, directrice de Transilien SNCF, partage le bilan 2021 de sa politique RSE de Transilien et présente ses ambitions pour l'avenir.

1/ Quel est le bilan 2021 de votre politique en matière de responsabilité sociale d’entreprise ?

Depuis des années, Transilien SNCF mène des actions dans tous les champs de la RSE. Face à l’urgence climatique, même si le transport ferroviaire est un mode peu émetteur en CO2, nous avons l’ambition d’aller encore plus loin. En 2021, nous avons mené plusieurs actions en matière environnementale. Par exemple, pour réduire nos consommations d’énergie, nous avons mis en place l’éco-stationnement qui limite l’alimentation électrique des rames lorsqu’elles ne circulent pas; et nos 3 000 conducteurs sont formés aux gestes de l’écoconduite moins gourmande en électricité. Autre priorité, la gestion des déchets : nous expérimentons le tri sélectif au sein de technicentres qui collectent et trient les déchets trouvés dans les trains. Et si nous recyclons déjà 90% du matériel roulant, nous poursuivons nos efforts avec l’ambition d’atteindre 95% des trains recyclés.
Notre champ d’action est également sociétal au service des territoires de l’Île-de-France. Malgré le contexte sanitaire, nous avons sensibilisé en 2021 près de 25 000 élèves du primaire et du secondaire aux risques ferroviaires et à la civilité et souhaitons revenir très vite à plus de 55 000 élèves (avant COVID). Nous nous sommes engagés dans 80 chantiers d’insertion qui ont permis à plus de 200 personnes de trouver ou retrouver un travail. À travers les programmes de la Fondation SNCF, nous avons continué de soutenir les jeunes d’Île-de-France avec notamment un fond de solidarité pour venir en aide aux étudiants dont la précarité s’est accentuée avec la crise sanitaire. C’est également le soutien à 30 projets associatifs sur toute l’Île-de-France dans les domaines de l’orientation professionnelle et l’éducation à l’environnement.   
En somme, des actions très concrètes pour faire respirer l’Île-de-France et mieux vivre et se déplacer ensemble.

2 /Quel est le rôle de vos salariés dans cette politique ?

Nos salariés, nos agents sont les premiers acteurs de notre politique RSE, quel que soit leur métier. Dans les Technicentres, à la conduite ou dans les gares, ils contribuent, et sont souvent à l’initiative, des actions en matière de baisse de la consommation d’énergie, de collecte sélective de déchets, d’achats locaux. Beaucoup souhaitent aller au-delà et s’engager individuellement. À travers le dispositif des Coups de cœur solidaires, nous permettons à ces collaborateurs de s’engager avec une vingtaine d’associations. Le mécénat de compétences est aussi en cours de développement au sein de Transilien, afin de permettre à davantage de salariés de s’engager 10 jours par an ou dans la durée auprès d’associations.

3/ Quels sont les principaux projets que Transilien va mener en 2022 ?

Nos objectifs sont ambitieux, nous visons par exemple une baisse de 15% de la consommation d’énergie d’ici 2030 et poursuivrons les démarches engagées citées plus haut. En 2022, nous souhaitons également faciliter les déplacements responsables et écologiques attendus et demandés par les voyageurs. C’est pourquoi nous développerons une politique volontariste en matière de vélo afin de faciliter l’intermodalité train/vélo en pensant au parcours voyageurs de bout en bout, du premier au dernier kilomètre. Pour cela, nous aurons besoin des collectivités entre autres pour permettre le rabattement des pistes cyclables vers les gares. 
Nous avons tous intérêt à accroître l’attractivité du train qui est LA solution durable de transport dans les trajets du quotidien.