Copyright - SNCF

Et si on se parlait propreté ?

Bénéficier d’un environnement de voyage propre, sur la totalité de leur parcours est l’un des besoins primordiaux exprimés par nos clients. Cet enjeu s’est renforcé avec la crise sanitaire. Pour assurer des voyages sereins et agréables en zone dense et dans des gares ouvertes de 4h du matin à 1h le lendemain, les équipes propreté de Transilien SNCF sont mobilisées de jour comme de nuit, en gares et dans les ateliers de maintenance. Zoom sur les lignes D et R.

Et si on parlait propreté ?

Question 1 : Que représente le nettoyage des gares dans l'environnement Mass Transit des lignes D & R ?

Réponse de Jean-Pascal Renel, responsable entretien des gares. "Sur un réseau Mass Transit, nous transportons environ sept cent trente mille clients par jour en offrant ce service entre quatre heures du matin jusqu'à une heure trente. La gare est donc le premier point de contact physique pour nos voyageurs."

Question 2 : Comment assurez-vous la propreté des 710 trains des lignes D et R ?

Réponse de Pascal Bonet, expert propreté à bord : "Nous avons du nettoyage qui se réalise dans les gares, les faisceaux, dans les sites de maintenance. Mais nous avons aussi une personne, une équipe qui travaille en parcours, qu'on peut appeler directement pour intervenir dans le train spécifié."

Question 3 : Quelques chiffres pour se faire une idée ?

Réponse de Jean-Pascal Renel : "Pour maintenir les gares propres, il faut savoir que 89 agents environ sont mobilisés pour entretenir les murs, les sols, les mobiliers, et en fait, ça représente environ l'équivalent de 16 stades de France."

Question 4 : Et à bord ?

Réponse de Pascal Bonet : "Nous avons à peu près 10 tonnes de déchets qui sont constitués tous les jours récupérés de nos trains, ce qui fait un volume assez conséquent."

280 opération de nettoyage réalisées quotidiennement à bord pour les 743000 voyageurs des lignes D et R.

Question 5 : Et depuis la crise sanitaire ?

Réponse de Pascal Bonet : "On a revu tout notre processus de nettoyage et on s'est assuré de réaliser du nettoyage en journée et en nuit pour assurer une désinfection en permanence sur l'ensemble de notre parc."

Images de la désinfection au produit virucide.

Réponse de Jean-Pascal Renel : "Nous menons des actions renforcées en utilisant des virucides, notamment sur les points de contact."

Question 6 : Ces produits respectent-ils notre planète ?

Réponse de Pascal Bonet : "Nous utilisons des produits qui sont biodégradables et l'ensemble de nos produits à venir répondront à ces besoins également."

Et pour la planète, nos outils de désinfection sont biodégradables à 90% en 28 jours.

Question 7 : Des projets pour améliorer encore la propreté ?

Réponse de Pascal Bonet : "Nous sommes en train de mettre en place un système de QR code qui permettra au client de pouvoir donner les informations de son état de satisfaction à bord des trains et nous recevrons en temps réel sa demande. Ça nous permettra d'intervenir beaucoup plus rapidement. "

Aperçu de 3 écrans du site internet.

Réponse de Jean-Pascal Renel : "Ici, la propreté, c'est des actions innovantes avec la mise en place de nudge. Ce sont des dispositifs qui permettent d'inciter les voyageurs à modifier leur comportement, notamment dans le domaine de la propreté."

Question 8 : Pourquoi une semaine de la propreté ?

Réponse de Jean-Pascal Renel : "Des agents de la direction ont participé à cette semaine de la propreté en ramassant des déchets mais aussi en menant des enquêtes auprès de nos clients pour avoir le retour quant à leurs attentes, notamment dans le domaine de la propreté."

Photos des opérations avec des agents masqués et équipés pour nettoyer. Texte à l'écran : 90 volontaires mobilisés à bord et en gare avec à la clef, 3900 litres de déchets récoltés !

Logos : Transilien SNCF pour Île-de-France Mobilités.